Chasseur courageux cherche chiens à abattre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chasseur courageux cherche chiens à abattre

Message  catherine-Kalinka le Sam 13 Fév 2010 - 14:10

Les chasseurs français prennent exemple sur les galgueros : quand la saison de chasse se termine, pourquoi nourrir un chien ? A moins que, frustré d'avoir raté tous ses tirs, il ne soit courageusement vengé sur le chien ...
En tout cas, bravo au témoin qui a réagi de manière à pouvoir identifier le rambo du dimanche !

Fondation 30 Millions d'Amis > Actualités
Un promeneur a assisté en direct à l'assassinat d'un chien de chasse par son propriétaire. Il a immédiatement porté plainte contre l'auteur du coup de feu mortel. La Fondation 30 Millions d'Amis s'est constituée partie civile.

"C'est en promenant mes chiens non loin du Tarn que j'ai été intrigué par le va-et-vient d'un véhicule auquel je ne portais pas d'attention particulière, si ce n'est qu'il ne circule pas beaucoup d'automobiles en plein bois" confie le témoin de la scène dans les colonnes de la Dépêche du Midi (10/02/10). "J'ai vu un homme sortir quelque chose de sa voiture et la traîner jusqu'à un arbre. Peu après, j'ai entendu un coup de feu, ce qui m'a d'autant plus surpris que l'on est en pleine réserve de chasse, un endroit où les chasseurs n'ont justement pas droit de tirer."


Voici l'une des photos prise par le témoin de la scène

Quelques instants après la déflagration, le promeneur se rapproche de l'endroit d'où sont partis les coups de feu tandis que le véhicule aperçu plus tôt s'éloigne rapidement. La scène glace le sang du promeneur. Un chien de chasse gît, une corde sommairement passée autour du cou, attaché à une souche d'arbre. L'animal a visiblement été abattu d'une balle derrière la nuque.

Si étonné qu'il soit, le promeneur n'en a pas moins fait preuve de sens pratique : il parvient à photographier le véhicule qui s'éloigne, mettant sa plaque en évidence, et le cadavre du chien. Puis il téléphone au refuge "Les Oubliés de Saint-Béart", sis à quelques kilomètres de là et au commissariat de Castelsarrasin (82).

Les policiers viennent constater les faits, récupèrent une douille de calibre 12 typique des fusils de chasse et un plomb de 6, fréquemment utilisé pour la chasse au faisan et au perdreau. Le cadavre du chien est transporté à la clinique vétérinaire de Moissac (82) où une autopsie est réalisée. Elle révèlera que la balle qui a tué l'animal est bien de calibre 12. L'enquête est toujours en cours, conduite par les services de gendarmerie de Moissac, chargés de vérifier l'identité du conducteur de la voiture et du propriétaire du fusil.

Michèle Fléta, secrétaire de l'association du refuge des Oubliés de Saint-Béart, contactée par la Fondation 30 Millions d'Amis, ne décolère pas : "Le tueur n'a laissé aucune chance à l'animal attaché à un tronc par 60 centimètres de corde. C'est malheureusement une scène qui tend à se répéter en cette période marquant la fin de la saison de chasse : on n'a plus besoin du chien et on n'hésite pas à s'en débarrasser d'un coup de fusil !".

Le promeneur témoin de la scène et le refuge ont d'ores et déjà porté plainte contre X, en attendant que l'enquête soit conclue.

Informée des faits, la Fondation 30 Millions d'Amis - qui apporte depuis de nombreuses années son aide au refuge Oubliés de Saint-Béart - s'est associée aux plaignants en se constituant partie civile pour "destruction volontaire et actes de cruauté sur un animal domestique".

L'auteur des coups de feu encourt jusqu'à 30 000 euros d'amende, 2 ans de prison et une interdiction à vie de détenir un animal.
Article publié le : 11-02-10

catherine-Kalinka
Admin

Nombre de messages : 8198
Localisation : Frontignan
Emploi/loisirs : Bénévole SPA
Date d'inscription : 04/01/2008

http://staff-and-co.forum-free.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum